07/07/2003

facteurs pas contents

Des "pas contents" ce matin, faut pas aller bien loin pour en trouver: les facteurs, les Corses - mais eux, c'est pas notre problème- , les... . 
Je ne m'arrêterai qu'à mes amis les facteurs qui par tous temps assurent le courrier. Vous allez me dire qu'ils ont choisi leur métier (que si cela ne leur plaît pas, qu'ils peuvent faire autre chose, gnagnagnagnagna...) et qu'ils sont payés à cette fin. Mais en réalité, comme presque tout le monde choisit  son métier, changer d'emploi ne changerait pas grand chose; et il est dès lors tout à fait acceptable que l'on puisse exprimer ses revendications (mais cela n'engage que moi). Donc, les facteurs que l'on espionne dans leur tournée avec un logiciel nommé "géoroute" ne sont pas contents.  Ils ne pourront plus flirter avec les jolies filles (rares en rues à ces heures de la journée!). Il paraît que ce programme calcule la meilleure tournée par facteur.  Mais tient-il compte des chiens et de leurs crottes qui encombrent les troittoirs (ça fait perdre du temps), des poubelles encombrantes, des boîtes aux lettres mal placées, des tranchées déchirant les troittoirs, des guêpes envahissantes (également rares le matin), des personnes qui n'ont que le facteur pour dire "bonjour à quelqu'un", des braqueurs de facteurs, ou du soleil matinal qui éblouit le facteur lorsqu'il fait face à l'Est?
Alors y a plus qu'une chose à faire: reconvertir le logiciel en le refilant aux cafetiers.  Cela permettrait de calculer la meilleure "tournée" à payer, et surtout qui n'a pas encore payé la sienne.  Pas bête, hein?  Allais, à votre santé!

08:56 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

non je suis pas contente partout dasn le monde il y a des gens pas contents ... ils y a les inconditionnels du "j'en ai marre, je suis pas content"et puis ceux pour qui cet etat nevralgique n'est que temporaire....
mais bon si on etait tjscontent on sera heureu d'etre malheureu

Écrit par : paunline | 08/07/2003

Les commentaires sont fermés.