18/08/2003

chaud-froid ...en attente de chaud !

Enfin la pluie !  Et à grosses gouttes qui s'écrasent froidement sur la tête.  J'en ai déjà assez et cela ne me rend guère content.  La pluie, c'est bien, mais uniquement la nuit.
Pour la végétation, y a rien de mieux que ces petites draches.  Les mauvaises herbes vous le diront. 
Et dire qu'il y a une semaine, je m'étais réfugié dans un supermarché pour trouver un peu de fraîcheur.  En plus du frais, j'y avais surtout rencontré des gens qui se trimbalaient en tenue très décontractée.  Pas très hygiénique de croiser ceux qui errent torse-nu ou presque dans les rayons.  Imaginez un ours velu qui se gratte  les épaules au rayon légumes (frais) ou du côté de la boucherie.  Rien de tel pour faire la grève de la faim pendant une semaine! Finalement je préfère cette petite fraîcheur actuelle qui rend l'air respirable. 
Vous avez vu les Français dans leur crise sur la canicule... Toujours la même chose avec les administrations.  Ils attendent les "indicateurs" comme un navetteur attend un train en grève!  Faut laisser venir et surtout pas brusquer les choses.  Le mot "prévention" est inconnu et si vous leur téléphoner, on vous répondra qu'il n'y a pas le feu (!), ou qu'y a rien qui presse. Rien vu, rien entendu: Rien A Signaler, on peut dormir sur nos deux oreilles.  Les inondations, les sécheresses, c'est prévisible rien qu'au bon sens.  Les millions que l'on vous met dans des installations informatisées pour en finalité ne pas exploiter ces données ou les ignorer.  Tout cela manque d'organisation, d'exécution et de contrôle.  C'est toujours la même rengaine, et il faut des drames pour réveiller quelques esprits dérangés dans leur léthargie.
Bon faut que je vous laisse et que je me rende utile quelques heures car quelqu'un de vraiment pas content vient de renverser son seau de colle à tapisser...

15:33 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.