27/08/2003

Y a encore des prix en francs belges...

Quelle corvée que les courses et j'ai dû m'y résoudre à déambuler dans les "Allées des Rentrées des Classes". 
"Faudra ceci, faudra cela", bref, du neuf en quelque sorte.
Alors je me suis dit comme les Gauffs au Suc, qu'il fallait que j'aille "à Cora".  C'est pour ceux qui ont du temps à perdre... et de l'argent également.
Seul point positif, je me suis vu au moins 2 ans plus jeune.  Quel bonheur... temporaire.
Mais hélas la réalité était bien différente car au poids du caddy j'ai remarqué que j'avais "prix" un sacré coup de vieux comme une prune que tu laisses au soleil !
Figure-toi que les prix sont encore affichés en FRANCS en grandes lettres ("chiffres", mais je les lis en lettres dans ma tête, ne cherchez pas à comprendre).  Et le prix en euros est dans le bas, mais en minuscules presque indéchiffrables.

Alors je me suis posé la question de savoir à qui s'adressaient ces prix encore en francs belges ?  A un public de sous-développés incapable d'assimiler le passage à l'euro ? 
Moi, cela m'a quand même facilité la tâche: j'ai choisi des classeurs anonymes à 31 francs alors qu'il y en avait de marques à 351 francs.  10 fois le prix pour que ton gosse te le ramène de toute façon écrasé ou piétinné avant les vacances de Noël ! 
Mais va faire comprendre cela à un jeune qui voudrait un classeur coca parce qu'il veut boire du coca et pas autre chose, et qu'il aura la pub coca devant son nez durant 8 heures de cours par jour, 5 jours semaine !  Et qu'à l'école, il ira chercher sa cannette de coca tous les jours pendant un an, et durant 6 ans minimum...
Voilà, j'suis pas content !  On pourrait pas mettre du lait gratos dans les écoles, même pour les grands ?  Et puis cela ferait plaisir à mes amis les agriculteurs.  Slurp !

10:26 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

bon courage et bonne rentrée
avec (faut renflouer les caisses de l'état américain) ou sans coca

Écrit par : francine | 27/08/2003

Les commentaires sont fermés.