12/09/2003

Tout un foin pour...

C'est pas mon jour de chance.  Mon plus fidèle compagnon de tous les jours n'est plus; foudroyé dans le feu de l'action.  Si je vous dis que c'est mon vieil appareil photos digital, vous me direz qu'il n'y a pas sujet à faire un drame. 
Mais si justement, nous étions inséparables.  Belle mort que celle du combat en pleine prise de vue.  Sans même un dernier souffle, ni même un dernier "bip".  Fini les dizaines et centaines de photos par jour !  Partout où j'allais, on rigolait de me voir avec un si vieux modèle digital, et pourtant qu'est-ce qu'il allait bien; enfin jusqu'à ce début d'après-midi ensoleillée avant que le ciel ne se couvre...  Il ne craignait ni le gel ni la pluie, on s'était encore fait convenablement rincer dimanche dernier.
Va falloir en partie vivre sur ses archives, mais le pire est pour ce qui me restait à faire tous les jours.  Et comme un problème ne vient jamais seul, j'attends le suivant, en principe le troisième après la fuite d'eau de la semaine dernière.  Mais une fuite, je m'en fous et j'aurais préféré encore en avoir une plus importe; mais pas l'appareil photos ! Zut !
J'ai même pas envie d'être "pas-content", car j'suis tout simplement triste comme un gosse qu'aurait plus son jouet.  Mais voilà, c'était pas mon jouet !  

21:46 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Commentaires

je compatis. Je comprends. Vous vous connaissiez si bien. Moi c'est mon sac.
En excellent état ... jusqu'à ce que je m'aperçoive
qu'en fait la tirette ne fermait pas à certains endroits.
La première fois que je vois une tirette qui glisse comme un patineur
mais qui ne ferme pas.
dur dur de trouver un remplaçant
car j'ai besoin d'un grand sac pour le journal.
Evidemment suis-je bête!
Pourquoi simplement ne pas arrêter d'acheter le journal.
J'ai trouvé enfin un nouveau sac mais l'ancien est toujours là.
Nous nous connaissons si bien.

Pour la raclette...
Il y a des années j'avais acheter à la foire des inventeurs
une raclette ronde venant du Canada.
Pays très froid donc ayant une expérience de ces problèmes.
Raclette merveilleuse. Mouvements circulaires sans forcer
(je ne suis pas forte) et le givre disparaissait.
Je n'ai jamais trouvée à la remplacer.
Même une bombe antigivre ne la remplace pas.
Quand on prend de mauvaises habitudes
(par exemple s'attacher à un objet)
il arrive toujours un moment
où ................. onnnnnnnnnn
n'est pas cooooooooooontent!

Bonne nuit Pas-Content

Écrit par : francine | 12/09/2003

Faudra s'y faire ! Attachement ou habitude, quand c'est utile ou nécessaire, c'est difficile de s'en passer. Mais est-ce l'objet qui crée le besoin, ou le besoin (ou l'envie) qui fait naître le bien ?
Mais si je devais choisir, je préfère tout de même l'appareil à la raclette !

Écrit par : nic | 12/09/2003

Les commentaires sont fermés.