18/09/2003

Environnement: feux un peu trop faciles !

Superbe Police de l'Environnement qui en Wallonie ne fait rien de très visible et qui donne l'impression de sa complicité dans les délits liés à ses compétences.  Pollutions, dépôts clandestins, décharges, RIEN NE BOUGE si ce n’est par la criminalité !

AUCUNE MESURE CONCRETE N'EST PRISE SUR LE TERRAIN.

La preuve, tous ces feux de joie allumés intentionnellement dans les dépôts de pneus usagés.

Cela fait des années que cela dure, et la Région wallonne ferme les yeux.  On ne touche pas aux gros poissons et à ce milieu relativement obscur.  Mais qui trempent dans ce bain ????

Des ministres qui ne prennent pas leurs responsabilités ?  Des décrets et lois qui ne sont pas appliqués ?  Une police de l'environnement qui semble peu motivée à agir, ou à qui on ne donne aucun moyen efficace (est-ce intentionnel ?) ?  POURQUOI TOUTE CETTE FILIERE DONNE-T-ELLE L’IMPRESSION D’ETRE GANGRENEE DE LA BASE AU SOMMET ?

Faut-il être content de cela?  NON, car je vais vous prouver qu'on ne s'attaque (pour le moment) qu'aux petits.  Ceux qui entreposent des centaines de milliers de pneus ne sont pas inquiétés, tandis que le petit particulier est poursuivi si son chien crotte sur un trottoir; ou autre exemple, si sa poubelle "bleue" contient par malheur un pot de yaourt non conforme.  Je me suis vu sanctionné parce que j'avais été « trop zélé » dans mon tri sélectif.
Si la Région wallonne mettait autant d’énergie dans la lutte contre les dépôts clandestins industriels, un étape importante serait franchie.  Mais c’est vrai, un pot de yaourt mal placé, ça saute à l’évidence ; mais 200.000 pneus abandonnés dans la nature, faut vraiment chercher la petite bête pour les trouver…

11:50 Écrit par nic | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.